CBD ACTU

CBD Actu N° 14

Après trois années d’une activité sans cesse croissante, mais éloignée des projecteurs, la société vendéenne Cali Botanics prend une nouvelle direction et en profite pour sortir de l’ombre avec sa nouvelle marque, Alpaga. Un label prometteur que nous décrit Simon Bati, fondateur et directeur de l’entreprise.

C’est au début de l’année 2020, alors que la France s’apprête à vivre son premier confinement, que Cali Botanics met en chantier sa première culture de cannabis CBD : « À la base, nous sommes des producteurs, explique Simon Bati, nous possédons des terres agricoles dans le sud de la Vendée où nous cultivons le chanvre. Après notre première récolte, nous avons commencé à vendre la production d’abord sur notre site internet, weedcinq.com, puis nous nous sommes étendus peu à peu, grâce notamment à des contrats passés avec des distributeurs. » L’entreprise vend ses produits aux particuliers via le site et pratique également une activité de grossiste en fournissant les CBD-shops et les bureaux de tabacs, mais reste néanmoins cantonnée dans sa région d’origine, ce qui ne sera plus le cas désormais : « Avec Alpaga, notre nouvelle marque, nous partons à l’assaut du marché national en lançant à la fois des distributeurs à travers toute la France et un nouveau site commercial, www.alpaga.cool, qui viendra compléter l’offre, détaille Simon. L’idée avec ce site est de se concentrer sur une production essentiellement françaiseNous n’avons rien contre les produits étrangers, mais nous pensons que la plupart d’entre eux ne jouissent pas d’une traçabilité suffisante et notre credo, c’est la transparence totale sur tous les produits que nous commercialisons. »

Un positionnement auquel tient particulièrement le fondateur d’Alpaga, pour qui la confiance et la fiabilité constituent des maîtres-mots vis-à-vis des clients : « Nous souhaitons vraiment nous démarquer sur ce plan de la concurrence et contribuer à assainir le marché, qui est à notre avis un peu gangrené actuellement par des produits nocifsIl y aura donc beaucoup de produits issus de notre production, transformés chez nos partenaires et nous complèterons avec des articles d’autres marques françaises. » L’entreprise achète ses graines et fait analyser l’intégralité des produits vendus pour déterminer les taux de tous les cannabinoïdes présents, mais aussi les traces éventuelles de solvants, métaux lourds, moisissures ou champignons afin de garantir leur innocuité. Tous les produits Alpaga seront disponibles en distributeur, dont le parc commence à s’étendre : « Nous avons déjà installé 12 distributeurs en Vendée et dans les départements limitrophes, mais nous allons continuer notre développement en 2024 avec de nouvelles machines, l’objectif étant d’implanter nos distributeurs à travers toute la France en commençant par les grosses villes et devenir ainsi une marque incontournable dans le secteur de la distribution automatique de CBD, un statut que personne ne peut revendiquer en France à l’heure actuelle. À terme, l’idée est de se positionner en quelque sorte comme le spécialiste hexagonal du distributeur automatique de CBD récréatif. »